Ce projet de recherche doctorale est publié a été réalisé par salima BENBERNOU

Description d'un projet de recherche doctoral

Préservation de l'intimlité de l'individu dans un processus métier

Mots clés :

Résumé du projet de recherche (Langue 1)

De nos jours, l’Internet et les technologies qui lui sont associées ont crées un monde interconnecté dans lequel nous pouvons échanger des informations facilement, faire collaborer des tâches, et former des communautés parmi les utilisateurs partageant un même intérêt commun pour assurer l’efficacité et améliorer les performances . Nous assistons depuis quelques années à l’émergence de nouvelles technologies des services web pour le déploiement automatisé des interactions entre les applications distribuées et hétérogènes et pour la connexion des processus métiers allant au-delà des préoccupations des compagnies et des organisations (universités, entreprises, aéroports,…). Plusieurs standards supportent ce déploiement, incluant, pour les entreprises, le Langage de Description des services (WSDL), UDDI, et SOAP. Ces standards supportent la définition des services web et leur offre pour la communauté des utilisateurs potentiels, engagé pour invoquer des buts, et la réutilisation. En même temps, utiliser des approches « de poids léger » , typiquement pour les applications web, sont en pleine croissance. Cependant, les organisations trouvent difficile, cher, et place à une perte de temps pour créer et changer les intégrations des processus métiers avec d’autres organisations. Il s’agit de pouvoir partager des expériences du passé des organisations avec les nouvelles applications, et ceci à moindre coûts. A cet effet, un des buts de cette thèse et de pouvoir proposer une approche permettant de tirer profits des nouvelles technologies du Web 2.0, pour essayer de répondre à la problématique.

Résumé du projet de recherche (Langue 2)

, par le passé, l'automatisation d'un processus métier nécessitait un grand nombre de ressources techniques. Réflexion faite, les outils de développement traditionnels pour l'automatisation des processus métiers sont complexes. Bien évidemment, ils permettent de tracer aisément un schéma de processus. Mais quand il s’agit de définir des stratégies, de concevoir des interfaces utilisateur et de lier des systèmes entre eux, les tâches deviennent fastidieuses. Pire encore, chaque petite amélioration devient un « projet informatique » avec son armée de programmeurs. Ainsi, le mashup dans le processus métier permet de produire des méthodologies de processus flexibles et des infrastructures de software pour permettre aux organisations de lancer rapidement de nouvelles directions d’intégration de métier et servant de nouveaux clients. Contrairement aux services existants (SOA) et données (Web 2.0), les technologies du mashup et la gestion de processus métier centralisé, les fragments de processus sont les premières classes d’entités à être exposées, réutilisése, remixées, disséminées et exécutées. Très récemment, dans le contexte du Web, le concept du mashup est nait, et les chercheurs ont développé un grand nombre d’applications Web 2.0. Mais que veut dire le mashup ? Il indique tout simplement une façon de créer une nouvelle application web par combinaison de ressources web existantes utilisant des données et les APIs Web. Les mashups sont en relation avec le partage d’information et d’agrégation pour supporter la publication du contenu d’applications Web. Et par extension, les mashups des processus métiers ont pour but de concevoir et de développer des nouvelles applications web basées sur -la facilté-d’accomplir- la composition de services dans un processus métier d’un utilisateur final. La combinaison des technologies des services web avec des contenus frais, les approches collaboratives (telles que les technologies Web 2.0, tags, et microformats), de la sémantique est un des défis de recherche que les chercheurs académiques et industriels se sont lancés pour construire de nouvelles générations d’applications basées sur le web. , la thèse s’articule autour des actions suivantes : * Proposer une approche formelle de structuration et d’un modèle d’organisation de mashup de processus métiers, d’une manière innovante moyennant les réseaux sociaux et les technologies du web 2.0 , permettant ainsi, la réutilisation des fragments de processus, et ce en se basant sur des politiques d’accès pour être attachés à un nouveau processus, ou décomposés de nouveau rapidement. * Proposer une approche de monitoring de données pour la prédiction des actions afin de préserver l’intimité des individus partageant des données sensibles dans le mashup de processus, qui peuvent éventuellement être utilisées à des fins malveillantes.

Informations complémentaires (Langue 1)

Le sujet proposé rentre dans le cadre du projet futur Internet pour la manipulation des processus métiers et leur sécurité.